logo-ba-81

La Banque Alimentaire de Toulouse alerte sur la précarisation croissante des plus fragiles

Banque_Alimentaire

Mobilisée depuis le début du confinement, la Banque Alimentaire de Toulouse et sa région alerte sur la précarisation croissante des plus fragiles et sur l’ampleur des besoins à combler. Avec un passage depuis le 16 mars de 100 à 170 tonnes de denrées distribuées et de 12 000 à 20 000 bénéficiaires par semaine, la mission ne s’arrêtera pas au 11 mai.

Le Secours populaire a besoin d’aides et de dons

Les bénévoles du Secours populaire ne désarment pas pendant la crise sanitaire./ Photo DR

Les bénévoles du Secours populaire sont toujours mobilisés au service des plus démunis pendant cette crise sanitaire.

Dans les dix permanences du Tarn, l’aide alimentaire d’urgence, les actions de prévention et le lien social avec les personnes sont les principales activités maintenues. "La crise sanitaire que nous traversons amplifie, malheureusement, la précarité et le nombre de familles en difficulté faisant appel à de l’aide d’urgence augmente.

Le défi des assos caritatives

 Hier, la région Occitanie a livré des produits alimentaires frais et locaux à trois associations du Tarn. photo DDM, MPV

Face à l’épidémie de coronavirus les associations caritatives du Tarn ont enregistré une hausse du nombre de bénéficiaires et une baisse de leurs revenus. Un défi de taille les attend dans les mois à venir. Pour les aider, la région Occitanie s’est engagée à leur livrer des produits frais et locaux.

L’Oeuvre Emilie de Vialar continue ses distributions

Huit bénévoles assurent la distribution de l’aide alimentaire. Les bénéficiaires doivent attendre dehors et garder les distances entre eux. Les autres services habituels sont fermés depuis le confinement./ DDM,

"Nous ouvrirons à la distribution tous les quinze jours jusqu’à la fin du mois de mai. Après, nous verrons…" Daniel Delannes préside de l’Oeuvre Émilie de Vialar et peut compter sur une équipe soudée. Seul problème, les 1er et 8 mai tombent un vendredi, jour de la distribution alimentaire. "Il faudra ajuster. mais ce sera possible, car certains sont déjà inscrits pour les distributions du mardi. Nous ferons en fonction de ce que permettent les pouvoirs publics.

« Soyons tous vigilants et nous gagnerons »

Urgence

Protégeons-nous les uns les autres

Enfin, ils sont arrivés ! La BA a reçu des gants, des masques et du gel hydroalcoolique. Pas des quantités énormes, mais de quoi assurer la sécurité des bénévoles et d'Alain, notre salarié, présent tous les jours. Car pendant le chargement et déchargement des camions, par exemple, c'est difficile de respecter la distance de sécurité. Une bénévole couturière ( et qui est restée discrète) a amené de jolis masques en tissu à disposition de chacun. Ils sont individuels et doivent être lavés après chaque usage.