logo-ba-81
info

 Tribune des bénévoles et des associations

Envoyez-nous vos articles, nous les publierons dans cette rubrique.
(Les articles proposés se doivent de correspondre aux valeurs que défends la Banque Alimentaire.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Femmes dans la rue : de plus en plus nombreuses et pourtant invisibles

Les dernières études constatent une hausse du nombre de femmes vivant dans la rue, pourtant elles demeurent trop souvent invisibles. Bady Wong/Flickr, CC BY-NC-ND

Le nombre de personnes sans-domicile est en progression constante, avec presque un doublement entre 2001 et 2012, selon les statistiques de l’Insee et l’Ined. Et 38 % des sans-domicile adultes sont des femmes.

Dans un contexte où les acteurs de terrain, associatifs notamment, soulignent différentes évolutions des personnes à la rue (on parle de féminisation, de familialisation ou encore de rajeunissement de la population), il est intéressant de comprendre comment certaines représentations sur les sans-abri perdurent. Lorsque l’on pense aux personnes à la rue : la majeure partie des évocations sont celles d’hommes isolés, français, visibles dans l’espace public, consommant de l’alcool, entourés de sacs, délaissant le soin de leur corps.

CEE : les nouveaux "coups de pouce" au bénéfice des ménages en précarité énergétique

Rénovation énergétique

Dans le cadre des certificats d'économies d'énergie (CEE), un arrêté prévoit, à partir du 1er avril, de soutenir les ménages en situation de précarité énergétique qui veulent changer une vieille chaudière au fioul ou isoler leur logement.

Un arrêté, publié ce mercredi 10 janvier au Journal officiel, fixe la bonification du volume de certificats d'économies d'énergie (CEE) délivrés pour certaines opérations engagées, à partir du 1er avril 2018, au bénéfice des ménages en situation de précarité énergétique, dans le cadre de la charte d'engagement "coup de pouce économies d'énergie".

Un Noël solidaire pour les familles tarnaises

Marché de Noël du Secours populaire à Saint-Juéry

Le Secours populaire du Tarn est rompu à l’organisation du marché de Noël. En une journée il s’agit d’accueillir près de 2000 personnes. De Mazamet, Graulhet, Vielmur et Carmaux, de Gaillac ou de Vaour, Castres ou Albi, elles sont venues ce jeudi à Saint-Juéry chercher de quoi « passer dignement les fêtes de fin d’année », souligne Claudine Albouy, présidente du Secours populaire. Une carte préalablement achetée 15 €, donne accès aux stands du marché : jouets neufs et d’occasion, vêtements, bibelots, linge de maison, objets de décoration, livres, BD. Tout est vendu à un prix très bas, y compris des jouets neufs à 5 €.

Razzia à la Banque alimentaire du Gers

Les locaux auscitains de la Banque alimentaire ont été cambriolés./ DDM, archives N. D.

Une centaine de kilos de produits chocolatés, beaucoup d'autres denrées alimentaires et des produits d'hygiène corporels font partie du préjudice subi par la Banque Alimentaire. Son équipe de bénévoles déplore aussi le vol de deux chéquiers et de quelques dizaines d'euros.

Appel à solidarité Centre d’Accueil et d’Orientation (CAO) de Lacaune

Animer des cours de Français pour les demandeurs d'asile

Le CARVIE (Collectif d’Aide Aux Réfugiés de Viane et Environs) se mobilise pour offrir à 42 demandeurs d’asile, des cours de français ou encore des moments de convivialité (loisirs, culture, sport...). Cette structure est née de la volonté de plusieurs personnes d’apporter leur aide aux réfugiés et demandeurs d’asile. En février 2016, lors de la première ouverture du CAO à Lacaune, le collectif CARVIE a œuvré de diverses manières, et plusieurs personnes ont rejoint spontanément ce groupe. Par son engagement, le collectif affirme ses convictions en une humanité fraternelle.

Des menus de fêtes pour la Table de Regain

Pas question de passer à travers les fêtes de fin d'année. La Table de Regain, le restaurant d'insertion à Cantepau, propose son menu de fêtes jusqu'au 22 décembre.

C'est vrai qu'à la Table de Regain à Cantepau, le restaurant de l'association d'insertion Regain Action, on aime bien la bonne cuisine et les bons produits. Et lorsque la période s'y prête, tout est prétexte à sortir des sentiers battus du quotidien pour donner des couleurs aux menus, quatre fois par an.